Les prisonniers

Mercredi 19 Juin

« Le bloc 1 est à l’honneur. Par obus traceurs, les armes mixtes de la tourelle font sauter 30 caisses de munitions, déposées par les allemands sur la route Bitche-Sarreguemines. Feu d’artifice tout à fait réussi. Vers 10h, 2 Allemands, qui sans doute connaissaient la chanson anglaise « nous irons faire sécher notre linge sur la Ligne Siegfried » voulaient à leur tour étendre leur chemise sur la Ligne Maginot. Mal leur en prit, une rafale des jumelages de la chambre de tir Ouest les abattit. Et pendant plusieurs jours on verra leurs cadavres se brunir au soleil.

 

C’est vers l’abri de Rohrbach, commandé par le Capitaine Jouhannet, que se dirigent les premiers éléments allemands venant du Sud, marquant ainsi l’encerclement des casemates du secteur.

 

A 14h, une colonne motorisée ( camions, autos-touristes, side-cards) est signalée venant de Lemberg en direction de Petit Réderching. Après un tir ajusté du Simserhoff, 3 véhicules sont détruits ; 6 continuent leur chemin vers Rohrbach, pris à partie par les FM et les mortiers de 50 de l’abri de Rohrbach, mais la plupart font demi-tour.

 

A 16h, 1 camionnette et 1 side-car, qui avaient perdu contact avec le gros de la colonne, sont immobilisés sur la route nationale, au sud de l’abri. Les occupants se camouflent dans les buissons. Le Capitaine Jouhannet organise immédiatement l’attaque : les véhicules sont mis hors d’usage ; à 17h, il fait sortir une patrouille de reconnaissante, se composant du sergent-chef Marmot, des soldats Robert, Legrand, Gourdon, Mauzerit du 166e RIF et du capitaine Davot du 1er Génie, munis de grenades et de leur armement individuel. Et bientôt, mission accomplie, ils ramenaient 4 prisonniers, 1 mitrailleuse FM, 1 Mauser et 3 pistolets automatiques. »

 

                                                       Lt Huet

 

 

 

Source :

Journal de marche du lieutenant Huet (mis à disposition de l’association par M. Patrick Perrin, retranscrit par F. Dannenhoffer) –

Témoignages des caporaux-chef Cauchy et Bom, recueillies et publiées par Olivier Koch dans le livre Le Petit Ouvrage de Rohrbach (disponible à la vente à la boutique du Fort Casso, à Rohrbach-lès-Bitche).

 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0