Bilan des journées du patrimoine 2015

 Vous avez été plus de 250 à franchir les lourdes portes blindées de l'ouvrage, à l'occasion des journées européennes du patrimoine. Vous avez pu découvrir ou redécouvrir notre ouvrage de la Ligne Maginot, à la lueur de vos lampes de poches et nous vous remercions pour cette belle affluence et l'énorme intérêt porté à notre ouvrage !

Au vu des différents retours plus que positifs que nous avons eu lors des ces journées nous pensons réitérer ces visites insolites à l'occasion de la nuit des musées le 21 mai 2016, Mais nous auront encore le temps d'en reparler...

Animations au blockhaus d'Herbitzheim

Ci dessous, un article des DNA concernant le blockhaus d'Herbitzheim :

Sur la ligne Maginot, c’est un blockhaus qui n’a rien de commun avec le fort Casso. Ces petites casemates attirent pourtant aussi des visiteurs avides de mieux connaître la raison d’être des nombreux bunkers dans la région


La preuve a été donnée dimanche, à Herbitzheim. Une soixantaine de visiteurs sont venus, avides de partager à travers les souvenirs de la Drôle de Guerre le vécu de leurs pères et grands-pères.

Le blockhaus construit entre 1932 et 1935 au nord du village, le long du canal des Houillères de la Sarre et tout près d’un des barrages défensifs de la Ligne Maginot aquatique, n’a pas manqué de susciter de nombreuses questions.

En tenue d’officier

D’intéressantes explications ont été données par les deux membres du groupe d’histoire local. Jean-Claude Schmitt a expliqué la situation militaire de la région en 1939 et Bertrand Klein, en tenue d’officier-marsouin de l’époque, a fait visiter l’intérieur du blockhaus en rappelant le quotidien des soldats du 51e régiment de Mitrailleurs d’infanterie coloniale du secteur de Sarralbe chargés de la surveillance du barrage établi sur la Sarre.